Panthère nébuleuse

Le 22-05-2013 à 11:50:03
Par Voltali obscur
  • Dimensions : 120x120 px
  • Format : GIF
  • Taille : 3.37 KB
  • Transparence : Non
  • Animation : Non
  • Style : Autre
  • Couleurs : 16
  • Afficher la palette

Vous devez être connecté pour pouvoir noter les créations de la Galerie.

Pixels récents

Mock-up Astroboy.slideshowSceptres magiquesYuGiOh PotsLe Vieux Coucou SimulatorCity mini battlegroundPack d'icones d'armes à meleeQueen's MercyFlêchetteCinmégrapheAbbaye FlottantePlay Me !

Taille réelle
Panthère nébuleuse
Petit update à ma galerie RP, aussi posté sur PJ.
Grandement inspiré des oeuvres de Panda, ce pixel art m'a donné l'occasion d'un travail en détail de l'anti-aliasing :)

Vous devez être connecté pour pouvoir ajouter un commentaire.

  • Okojo
     Oh, un dialogue de sourds qui date de 4 mois, vite, je dois y participer :D
     
    Plus sérieusement, en tant que développeur de jeu vidéo et non-graphiste (je suis du côté obscur du producing), l'explication de Lotomoedis est spot-on.
    D'un côté de la balance, il y a le PA technique, qui n'en est pas moins un nid à artistes talentueux (y'a qu'à voir des perles, certes poussiéreuses, comme Secrets of Mana ou les premiers FF), mais qui n'a plus de valeur sur un marché où les limites graphiques tapent rarement/jamais en-dessous de 256 couleurs. Typiquement, autant payer un graphiste toshop tradi ou flash vecto plutôt qu'un pixel artist.. Et encore, pour des facilités de production il est toujours plus cool de faire de la 3D rendu 2D. Le pixel art purement technique est réservé aux rares tordus qui montent des projets commerciaux en s'imposant des contraintes complètement désuettes (subjectivité bonjour).
    De l'autre côté, il y a beaucoup de projets actuels qui se permettent d'utiliser une palette de couleur inquantifiable mais qui s'appuie sur une esthétique caricaturale, typée retro, et estampillée Pixel Art sans aucun problème. (Paul Robertson avec ses quinze mille couleurs, Waneella avec ses dégradés de la mort, etc.) On trouve dans la masse quelques hybrides qui visent une esthétique PA en suivant ses contraintes techniques, mais c'est un choix plutôt qu'une contrainte réelle.

    Le pixel art est une notion pour le consommateur plus qu'une série de règles, et ce style artistique permet de taper sur la corde nostalgie sans trop de scrupules.. Mais bon, quand ça se vend, hein (et ça se vend très bien, merci pour nous).
     
    D'un point de vue professionnel, si un gars est capable de me sortir une image aussi clean avec juste 16 couleurs et que je dois gérer un projet 16 bits pour quelque raison bizarre impliquant au moins un voyage dans le temps ou un millionaire excentrique, je l'engage direct (y'a qu'à picorer le portfolio de VO pour voir que cette nana est une brute, de toute façon).
    Okojo Le 27/09/2013 à 17:58
  • Tolemack
    Vous tapez des lignes d'arguments pour rien, on parle seulement des gouts et de couleurs et non d'un débat "pour ou contre 3 tonnes d'AA en PA". Personne ici n'a dit que l'AA n'avait pas sa place dans le pixel art. Juste Cancre et moi même qui préférons les rendus avec moins de lissage, c'est seulement une préférence et non un rejet pur et dur de l'AA en PA.

    Et comme je l'ai déjà dit, je trouve cett création et le travail effectué dessus vraiment super :)

    Toutefois, les deux pavés d'Onilink et de Lotomoedis restent interessants et je suis totalement d'accord avec ce qu'ils racontent.
    Tolemack Le 30/05/2013 à 17:08
  • Lotomoedis
     Personnellement je trouve l'oeuvre léchée et tout à fait en adéquation avec les "sacro-saints pilliers du pixel art", en plus j'ai vraiment cru que c'était Panda. :P

    Avis de graphiste : pour moi le pixel art est plus un médium q'un vrai style, j'aime beaucoup le comparer au stylo-bille. On peut l'utiliser pour griffonner des croquis et des dessins où les traits sont encore visibles, ou faire en sorte que le coup de bic soit difficilement identifiable. J'ai surtout en tête ces portraits photoréalistes au bic auxquels on a tendance à bêtement reprocher le manque de créativité ou d'*utilité* ("quitte à ce que ça ressemble à une photo, autant prendre un cliché" etc.). 
    Du coup on a tendance à voir l'oeuvre seulement comme une tentative d'imiter un autre support.  
    Pourtant, si l'on considère l'oeuvre du point de vue du graphiste, l'intérêt était surtout dans l'expérimentation d'une technique, voire de tromper et d'amuser le regard du spectateur profane (bien que l'AA dans le PA ne soit pas spécialement utilisé pour créer l'illusion). 
    Je ne pense pas que l'utilisation de l'antialiasing soit nécessairement une preuve de profondeur technique (au contraire, c'est parfois plus dur de ne pas en faire). C'est avant tout une technique pour apprivoiser les pixels comme une autre.

    Avis "artsy" : le pixel art a beau être ultra rigide dans la technique, il a tout de même donné naissance à une foule de styles différents et bien identifiables. Chacun combine les *règles canoniques* élémentaires qu'il veut et se crée peu à peu une technique qui lui est tout à fait propre. Définir UNE voie au pixel art me semble du coup assez peu pertinent. Quand je m'amuse à aller sur PJ, je suis toujours impressionné par cette scène un peu marginale d'artistes dont les oeuvres ne sont pas nécessairement les plus approfondies au niveau technique, mais dont on peut immédiatement identifier l'auteur ou l'influence. :D
    On a peut-être aussi une vision trop simpliste du PA. Dans les figures connues au-delà de la niche des pixel artistes, prenons l'ami Paul Robertson. Du point de vue de quelqu'un qui ne connait pas le pixel art, c'est indéniablement et précisément du pixel art. On a du contour noir, des pixels et des couleurs criardes. Pour les plus pointilleux-radicaux, ce n'est pas du pixel art : les traits ne sont pas soignés, il y a utilisation de centaines voire milliers de couleurs etc. Personnellement ce sont des considérations qui, en général, ne me donnent pas vraiment envie de me lancer dans la polémique. Il n'y a pas de label officiel d'approbation ou non de pixel art, d'un point de vue esthétique ça cadre tout à fait avec ce que l'on peut attendre du médium, la rigueur technique concerne elle plus l'artiste que le public (utiliser un peu de feutre avec le bic noir, passons.). On touche alors à un conflit entre deux approches : le pixel art comme esthétique (carricaturé "gros pixels", "isos" etc.) et le pixel art comme technique (rigueur, palette et compagnie). 



    (+1 Oni pour l'invocation du retro à tout va, ça devient par moment une excuse à tout, au point d'en être devenu un argument marketing ignoble. :S) 

    Lotomoedis Le 29/05/2013 à 23:21
  • onilink_
     Mouai, voir les pixels, oui et non, sinon pourquoi on utilise du dithering surtout avec des nuances proches? Eh bien pour pas trop voir les pixels justement...
    Pourquoi l'AA est-il si souvent utilisé? Même une seule couleur de plus, ça suffit justement à 'moins' voir les cassures créées par les pixels.

    J'ai l'impression que le coup de voir les pixels est souvent utilisé comme une excuse, pour les gens qu'on la flemme de peaufiner leur création. Un peu comme le côté 'retro'. Y a des mecs qui font des jeux aux graphismes horribles avec la palette de base de paint (qui pourtant peut donner des résultats sympas) et qui te sortent "Ouai mais c'est pour que ça fasse retro tuvoiiis".
    C'est d'ailleurs un truc qui reviens souvent dans la discipline artistique, faire un truc pas terrible mais lui trouver une excuse pour que les gens le trouvent cool x)

    Quant à la définition du PA, pareil y en a pas une d'absolu, puisque l'évolution matérielle fait qu'on n'est pas obligé de se limiter aux mêmes problèmes techniques que l'époque.
    Du coup maintenant je vois surtout ça comme une technique qui permet d'avoir un rendu parfait (selon le point du vue du créateur), puisqu'on contrôle chaque brique élémentaire de l'image, soit le pixel :b

    Mais après comme toutes les disciplines artistiques, je pense que l'important est vraiment le rendu. Et dans le cas de cet entrainement à l'AA, je trouve ça beau. Je vois pas l'intérêt de se casser la tête à aller plus loin... surtout que l'image répond aussi au défi technique de la limitation de couleurs.
    onilink_ Le 24/05/2013 à 13:39
  • Cancre
    Je ne dis pas que ce qu'il a fait n'est pas artistique et je suis dailleur tout à fait d'accord avec tes propos.

    Ce dons je parle, le débat qui qui revient sans cesse sur le forum, c'est qu'est ce que le pixel art ?

    Une image faite à la main pixel par pixel et avec un nombre réduit de couleur, c'est bien la définition. Mais pour moi l'essence de cet art en plus de ça c'est bien de voir les pixels. C'est ce qui le démarque du reste.

    Les eboy, c'est évident mais quand on parle de créa raffiné je pense plutôt à du fools et autre artiste dons j'ignore le nom/pseudo, mais dons les images fourmillent dans le sujet "pixel en vrac"
    Cancre Le 24/05/2013 à 10:36
  • Frimouss
    En fait Cancre le probléme de l'interet artistique c'est que, au final, c'est l'artiste qui décide. J'écris "probléme" mais c'est meme pas un probléme car en fait c'est vraiment ca qui est génial dans la création en général. Du coup toi la en l'occurence tu n'apprécie pas le truc parce que a priori tu t'atttends a un style plus "PA" du genre EBoy ou autre, mais il n'en reste pas moins que certaines personnes, telles que moi ou San apprécient pleinement cette création. Bref au final, on en revient a débattre des gouts et des couleurs, ce qui ne ménera a rien puisque c'est un choix qui revient a chacun.
    Frimouss Le 24/05/2013 à 10:14
  • Cancre
    Sur la technique bien sûr que c'est vraiment du beau boulot, c'est dailleur pour cette seul raison que je t'est mis une bonne note.

    Ta créa me fait pensez à des mascottes en vectoriel. Sur la pix boite je comparais ton boulot aux vidéos que l'on peut voir ou des gars sur Toshop font des dessins qui ressemblent à des photos. Plutôt flatteur non ? C'est la même chose, techniquement ça rocks, mais c'est quoi l'intérêt artistique lorsque tu peux obtenir le même type de résultat graphiquement parlant avec des techniques bien plus simple et plus adapté ?

    Les PA les plus impressionnant sont très raffiné, oui mais on vois aussi les pixels. Je suis désolé mais c'est ça qui fait tout l'intérêt du pixel art et qui lui donne un style si particulier que l'on le repère au premier coup d'oeil.

    C'est bien fait, mais on perd tout le charme et je trouve ça dommage.
    Cancre Le 24/05/2013 à 09:42
  • Voltali obscur
    Je ne pensais pas que mes pixels pourraient entraîner autant de débat xD
    Comme je l'avais précisé, le but de ce PA était principalement un entraînement sur l'AA, pour garder la main et m'aérer la tête entre deux boulots.


    Cela dit, je reviens rapidement sur ce que dit Cancre; si je suis bien d'accord sur le fait que le pixel art séduit principalement par un certain style ("dans le pixel art ce que j'aime c'est voir les carrés"), dire "Et puis on peut obtenir facilement le meme rendu en déminuant une image et en faisant un reduction de couleur" est un peu léger.

    Une chose qui est évidente, c'est que le domaine du pixel art conjugue certes une relative simplicité, mais il demande également de la précision et de la patience, parce qu'il est nécessaire à un moment donné de raffiner l'image. Après, le degré de raffinement varie selon les goûts ou le visuel final recherché (c'est donc subjectif) - mais il faut reconnaître que les oeuvres les plus impressionantes en PA sont le plus souvent très raffinées *u*

    Une autre chose, moins évidente celle-là, relève de la cohérence visuelle: le pixel art séduit aussi l'oeil parce que les gammes de nuances y sont plus réduites qu'en dessin. On ne réalise pas forcément cette importance, car c'est une appréciation que l'on fait plus ou moins inconsciemment (c'est le même principe que le chiffre d'or par exemple).
    Voilà pour la théorie.

    Maintenant si on regarde ce pixel art en particulier, on peut compter 7 zones générales de couleurs (pelage camel normal et ombré, touffes crême, taches et trait noirs, taches brunes, nez rouge, fond gris-bleu) ce qui, sur les 16 couleurs du total fait assez peu de nuances servant de transition - et serait d'autant plus difficilement obtensible par un autre moyen qu'un travail pixel par pixel (ce que souligne très justement San quant à la technique et à la discipline) :)
    Voltali obscur Le 24/05/2013 à 05:36
  • San
    Je rejoins Frimouss, je salue le travail magnifique sur l'AA, surtout au vu de la limitation de couleur on se retrouve là d'autant plus dans du pixel art dans le sens où c'est la technique et la discipline qui sont privilégiées.

    T'façons les aut' c'est juste des gros trolls!
    San Le 23/05/2013 à 10:50
  • Tolemack
    Ouais c'est pas faux :)
    Tolemack Le 23/05/2013 à 10:27
  • Tolemack
    Bah après bosser l'AA pour bosser l'AA je vois pas trop l'interet hein x) sauf si c'est justement pour faire des créations leines d'AA.
    Tolemack Le 23/05/2013 à 10:19
  • Cancre
    Je suis du même avis, dans le pixel art ce que j'aime c'est voir les carrés.
    Et puis on peut obtenir facilement le meme rendu en déminuant une image et en faisant un reduction de couleur. 

    Trop de AA tue le AA
    Cancre Le 23/05/2013 à 09:47
  • onilink_
     Bah comme dit c'est pour bosser sur l'AA :b

    En tout cas voltali t'as quelque chose, car juste avec le preview j'ai deviné que c'étais de toi :D
    C'est la palette surement, et bon le style of course :b

    En tout cas pour 16 couleur l'AA est juste parfait, GG.
    onilink_ Le 23/05/2013 à 09:42
  • Tolemack
     Je me suis amusé à zoomer sur l'image, c'est vrai qu'il y a un sacré paquet d'AA, alors autant je trouve la création belle, autaut le travail effectué dessus est assez impressionnant, autant je trouve quand même dommage de faire du PA pour avoir un rendu pareil. Mais c'est quand même du super boulot !
    Tolemack Le 23/05/2013 à 08:20